Forum Jeux Vidéo

25 Sep
Forum Jeux Vidéo

Views

 

Le samedi 20 septembre 2014 avait lieu le forum « Les jeux vidéo, machines à fiction » à la Fnac de Strasbourg. La thématique présentée par Anthony Jauneaud et Mathieu Triclot traitait du lien entre jeux vidéo et science-fiction.

Cette question était illustrée par le choix de 12 « objets » sélectionnés par Mathieu Triclot, maître de conférence en philosophie à l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard, et Anthony Jauneaud, designer et scénariste chez Monkey Moon. Tous deux n’étaient pas au courant de ce chacun allait présenter au public présent.

Mathieu Triclot et Anthony Jauneaud

Mathieu Triclot et Anthony Jauneaud

Tous les objets n’étaient pas présentés par manque de temps, le but étant de répondre au mieux, après tirage au sort de ces œuvres, à une question : « Qu’est-ce que l’on gagne, qu’est-ce que l’on perd lorsque que science-fiction devient jeu vidéo ? ».

Le premier extrait de jeu était Mass Effect. Hommage à Star Wars ou encore à Star Trek et mettant en scène des extraterrestres originaux, ce choix tenait tout son attrait dans le fait qu’il était également un hommage à la science-fiction. Tout en s’excusant de spoiler les jeux, nos interlocuteurs présentaient ces derniers sur un écran afin de mieux argumenter leurs propos.

 

 

 

 

 

Ainsi de suite, les explications s’enchaînaient. Comme avec Captain Blood, jeu des années 80, et son fameux principe de conversations par icônes lors d’échanges avec des extraterrestres. Avec son univers très BD, l’œuvre apporte une dimension ethnographique intéressante où le temps est important car il s’écoule, et où l’intelligence dans le jeu est notable.

Autre exemple avec BioShock, œuvre immersive à la première personne vous entraînant dans les profondeurs de l’océan atlantique pour explorer les ruines d’une gigantesque cité sous-marine ravagée par la folie de ses créateurs. Après une bonne description du jeu, il était comparé à l’ouvrage de Jules Verne « Les cinq cents millions de la Bégum ». Une comparaison pertinente agrémentée d’une petite dédicace pour les alsaciens, faisant référence au jeune alsacien qui veut découvrir pourquoi le méchant allemand, le professeur Schultze, érige une forteresse militaire fortement gardée.

Savoir pourquoi jeux vidéo et science-fiction fonctionnent aussi bien l’un avec l’autre relève de plusieurs facteurs. La science-fiction est un moyen de raconter ce que l’on veut, et les jeux vidéo sont un bon moyen de le transmettre, malgré les préjugés. Cela créé une affinité entre les deux. Les premiers jeux vidéo ont été conçus par des fans de science-fiction, ce qui a donné lieu à ce que nous appelons aujourd’hui : la culture geek. Il y a une consommation d’un monde dans la littérature de science-fiction et dans les jeux vidéo, et dans ces derniers, les objets de fiction deviennent actionnables. Un sabre laser dans un jeu est différent que dans un livre, car nous pouvons l’utiliser, le manipuler, le monde vit.

Une intervention pertinente pour un public averti, ou qui n’était pas sorti tard la veille, ce qui était malheureusement mon cas… (mauvaise idée). Cela étant dit, les réactions et explications autour du sujet étaient claires et accompagnées de bons exemples, être un connaisseur confirmé n’était finalement pas obligatoire. Il fallait tout de même connaître certaines références lorsque que des blagues geek surgissaient, je dois bien avouer que vu mon état, j’ai par moment honteusement souri alors que je ne comprenais pas forcément.


Game Over pour le Festival européen du film fantastique de Strasbourg version jeux vidéo ! Mais d’autres articles suivront sur des événements à venir !

 

 

 

 

Forum Jeux Vidéo

Photo du profil de Pierre Dugame
About The Author
-

2 commentaires

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>